Panier d'achat
0 Articles - 0,00€
Votre panier est actuellement vide!

Les mahorais quittent des statuts pour de moins bons statuts

Depuis plus de trente ans, les mahorais ne cessent de revendiquer un statut comme s’ils n’en avaient pas. Ils  ne pensent plus qu’à ça et sont prêts à tout sacrifier pour ça alors même qu’ils ne savent même pas son contenu. C’est ainsi qu’il sont passés de statuts d’autonomie interne, de collectivité territoriale, de collectivité départementale, au département à la mahoraise : un département à crédit, inégalitaire, xénophobe, islamophobe, le plus grand bid’an de l’histoire de l’île !

Et pour certains de leur dirigeants et leurs partisans, cela leur est égal, voire même, c’est ce qu’ils recherchent, une société qui ne pense qu’à l’argent, super individualiste, égoïste, mécréante.

Et ça continue !

Entre temps, les mahorais ont connu bien de reculs statutaires, dans tous les domaines :

En matière foncière, de statut de propriétaire, au regard de droit local, ils sont devenus de vulgaires occupants, au regard du droit commun.

En matière d’habitat, de propriétaire toujours, ils deviennent de plus en plus de locataires, en particulier les jeunes.

En matière d’emploi, de statut de travailleur ou même d’employeur, d’actif en tout ça, ils acquièrent en nombre le statut de chômeurs, d’assistés, d’inactifs et au mieux d’employés.

De statut d’agriculteur, de pécheur, d’éleveur…peu à peu, ils acquièrent le statut d’ouvrier, au mieux, sinon d’inactif.

De statut de titulaire de marchés, ils deviennent de sous-traitant.

De statut d’agent permanent mon fonctionnaire, en passant par le statut de fonctionnaire de la collectivité, de revendication d’intégrations générale à la fonction publique d’état français, pour arriver au statut de contractuel à durée déterminé d’un an, voire de quelques mois, d’emploi fictif et précaire, d’inactif.

 

Et ça continue.

Et statut de résidents sédentaires, ils sont massivement déplacés à la réunion et en France  où ils acquièrent le statut d’étrangers, résidents temporaires, nomades.

De statut de nanti, avec leur terre leur maison …ils sont endettés voire dépossédés.

De statut personnel musulman au regard du droit commun et du coran, ils glissent vers le statut de mécréant au regard du droit local et du coran.

 

Et ça continue

Il suffit qu un statut porte le mot département comme titre ou comme étiquette pour que leur dirigeants et leurs partisans soient tout de suite preneurs !

Et l’on passe ainsi de statuts mieux adaptés à des statuts de moins en moins adaptés :

Qu’ou ne s’étonne donc pas de l’apparition de collectif de citoyens perdus.

On a semé la perte de l’identité, on récolte des citoyens plus qu’inadaptés, perdus.

 

Et ça contenue, jusqu'à la satisfaction ou, à la déception complète

Et pourtant les choses sont simples : Ceux et celles qui veulent le département n’ont qu’à aller à la Réunion, aux Antilles, en Guyane, ou en France. Là-bas  ils auront l’embarras de choix entre les 100  départements.  Avec les manipulations habituelles, plus de 73% de Morais, devraient suivre ce chemin « doré ».

Or, avec toutes les manipulations, et toutes les incitations à l’argent facile, il semblerait que moins de 52 % seulement de Mahorais sont partis à la Réunion et en France, et, presque tous ceux et celles qui sont partis, souhaitent revenir à Mayotte musulmane, vivants ou morts, abandonnant ou fuyant ainsi, le département où ils étaient et qu’ils semblaient tant vouloir !

Et si Mayotte était département comme les autres ou pire que les autres, au regard de l’islam notamment, où est ce qu’ils iraient ? Où est ce qu’ils fuiraient ?

Heureusement , il y a toujours les îles voisines , où des Mahorais se sont déjà réfugiés , fuyant la société d’égoïstes et de mécréants individualistes , n’ayant d’autre valeur que l’argent, imposée à Mayotte. Elles ont pressenti que cette société là, ne tiendra pas longtemps ! Ils cherchent autre chose de plus durable.

 

Et ça  continue 

         

Zilzalat Ahmed

Cavani, Mamoudzou

  • Pratique l'islam
  • Les Mosquées à Mayotte
  • Hadiths
  • Les Tarika ou Confréries
  • Lettres adressées
HOUTBA DU VENDREDI 18 MARS 2016 A PAMANDZI Après la prière de vendredi , Sheik AW a fait remarqué que les frais de tahalili sont de nouveau ...
Le jeûne du mois de Ramadan en 14 questions – réponses pour les débutants   1- Qu’est ce que le jeune du mois de ramadan ?   C’est le 4ème ...
La haine se répand dans le monde et dégénère de plus en plus fréquemment en conflits voire en  guerre . Partout on s'en inquète , on en parle ... ...
Des  mots  intraduisibles : Il existe en  arabe  des  mots  intraduisibles  en français et  en d’autres  langues  . Haram  et  halal  figurent  ...
Que chaque membre de la famille participe à ces cinq pratiques: Coran, prière, invocations, supplications, aumône. Que les enfants, au lieu de se ...
Ramadan, nouvel an 1429 et 2008 ,hadj…sont des occasions pour prendre de bonnes résolutions .La résolution du jour est la suivante :Adorons Allah en ...
NOMBRE DE PELERINS ET D’ « AGENCES » Comme l’année passée environ 1000 personnes cherchent à aller en pèlerinage à la Mecque cette année 2007, à ...
RAMADAN ET IDE 2007 / 1428  A TRAVERS LE MONDE Selon des sites Arabie Saoudite, berceau de l’islam >      Début du ramadan, le jeudi 12 ...
Chaque année, à l’occasion des deux Îdes, les cadis et les notables de Mayotte, rendent visite aux autorités du conseil général pour leur donner la ...
A quelle coutume américaine, les musulmans américains, sont-ils intégrés ?       Ø Est – ce  la coutume  indo – américaine ? Ø       Est-ce la ...
  COMMENT LE COMPRENDRE ? COMMENT LE PRATIQUER ?  Le Djaoulat c’est le nom courant, donné au djihad en islam, à Mayotte. Il désigne tous ceux, et ...
Musulaman de Mayotte, la Zakât est aussi obligatoire pour vous  (Feuille distribuée à Dzoumogné Mayotte : voir un foundi proche pour plus d’infos) ...
Le nombre d’associations qui ont déposé une demande de subvention au conseil général est 3 :ASPEL, AOPOM, DJAMOU     Le nombre de partants ...
Le député de l’UMP, n’a que le droit commun en tête, et derrière ce droit commun, c’est l’argent facile,et rien d’autre sinon l’ivresse pour ...
Le conseil d’administration du CREMM s’est réuni le 11 février 2007 à 9 heures dans une salle de réunion du SMIAM  à Mamoudzou. Objet de la ...
Chawal Mois de rencontres des musulmans     Rencontre A Mayotte          COMMUNIQUE DU  CREMM :              Le CREMM  invite tous les ...
Top